À Claude II Belin, le 14 mars 1657
Note [6]

« qui a écrit sur l’histoire des Ligures ».

Uberto Foglieta (Gênes 1518-1581), issu d’une noble famille, étudia les belles-lettres et la jurisprudence à Padoue et à Rome, puis revint à Gênes. La publication d’un ouvrage intitulé Della Republica di Genova [La République de Gênes] (Rome, 1559) le fit exiler de Gênes et ses biens furent confisqués. Foglieta se retira alors à Rome où il trouva dans le cardinal Hippolyte d’Este (v. notes [32] et [33] du Borboniana 6 manuscrit) un protecteur généreux, et dans sa maison un asile qu’il ne quitta plus (G.D.U. xixe s.). Parmi sa copieuse production historique, Guy Patin citait ici les :

Uberti Folietæ Particii Genuensis, Historiæ Genuensium libri xii.

[Douze livres d’histoire des Gênois, {a} par Ubertus Folieta, gentilhomme gênois]. {b}


  1. Patin reprenait le nom de Ligures que les Gênois portaient dans l’Antiquité.

  2. Gênes, Hieronymus Bartolus, 1585, in‑8o de 314 pages.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 14 mars 1657. Note 6

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0470&cln=6

(Consulté le 08.02.2023)

Licence Creative Commons