À un médecin anonyme, le 26 mai 1653
Note [6]

V. note [5], lettre 732, pour les six consultations de Simon i Piètre qui sont à la fin du Consiliorum medicinalium liber [Livre des Consultations médicales] de Jean Fernel (Turin, 1589) ; la cinquième (page 136 ro‑vo) traite de l’abcès du rein : c’était le diagnostic auquel pensait Guy Patin pour le cas soumis par son correspondant (mais la fièvre manquait) ; Piètre y conseille le tragacanthe (tragacanthum, gomme adragante), mais ne parle pas d’agaric (v. note [8], lettre 80).

La soif intense du malade peut aussi faire penser à un diabète sucré (v. note [27] de Diafoirus et sa thèse), mais il y manque l’abondance des urines (polyurie), l’amaigrissement et la faim (polyphagie).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À un médecin anonyme, le 26 mai 1653. Note 6

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1055&cln=6

(Consulté le 30.09.2022)

Licence Creative Commons