De Charles Spon, le 15 mai 1657, note 6.
Note [6]

Très attachée à la gloire posthume de son oncle, la duchesse d’Aiguillon a financé trois gros volumes retraçant sa vie et ses actions :

  • L’Histoire du cardinal-duc de Richelieu. Par le Sieur Aubery {a} avocat au Parlement et aux conseils du roi ; {b}

  • Mémoires pour l’histoire du cardinal-duc de Richelieu. Reuiellis par le Sieur Aubery… {c}

La duchesse, écrit le P. Henri Fouqueray (chapitre xv, Derniers jours des trois puissants protecteurs [1641-1643], page 444),

« eut aussi recours à un jésuite, le P. Pierre Le Moine, {a} pour écrire la vie de son oncle et elle lui remit les mémoires de Richelieu. À l’aide de ces documents et de nombreux autres, fournis par “ des gens intéressés dans la fortune de ce ministre ”, le P. Le Moine composa une Histoire du règne de Louis xiii en trois volumes in‑fo qui n’a jamais vu le jour, mais dont le P. Griffet sut tirer bon parti pour sa continuation de l’Histoire de France du P. Daniel. »


  1. Antoine Aubery, v. note [2], lettre 203.

  2. Paris, Antoine Bertier, 1660, in‑4o de 618 pages divisé en 7 livres, dédié à Mazarin.

  3. Ibid. et id. 1660, in‑fo, dédié au premier président Lamoignon : tome premier, 736 pages ; tome second, 958 pages.

  4. V. note [9], lettre 107.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – De Charles Spon, le 15 mai 1657, note 6.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=9020&cln=6

(Consulté le 18/04/2024)

Licence Creative Commons