À Charles Spon, le 6 janvier 1654
Note [61]

Mulet chargé d’or : mot du roi Philippe ii de Macédoine (ive s. av. J.‑C.), le père d’Alexandre le Grand, qui disait qu’il ne connaissait pas de forteresse imprenable là où pouvait monter un mulet chargé d’or. Ce mot de Philippe, d’une forme si pittoresque et si originale, revient souvent sous la plume des écrivains quand ils veulent exprimer avec énergie la puissance irrésistible de l’or (G.D.U. xixe s.).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 6 janvier 1654. Note 61

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0336&cln=61

(Consulté le 25.11.2020)

Licence Creative Commons