À Pierre Gassendi, le 29 juin 1655, note 7.
Note [7]

V. note [12], lettre de Charles Spon, datée du 5 mars 1658, pour la souscription beaucoup plus affectueuse que les éditeurs ont refusé d’imprimer.

Guy Patin a consacré à la mort, au suicide (v. note [51] du Borboniana 7 manuscrit) et à l’euthanasie (v. note [32], lettre latine 4), l’essentiel de la lettre qu’il a écrite à son ami, quatre mois avant que son mal ne l’emporte. Alors en précaire convalescence, Gassendi ne lui répondit pas (v. note [22], lettre de Spon, datée du 12 février 1658).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Pierre Gassendi, le 29 juin 1655, note 7.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1508&cln=7

(Consulté le 23/05/2024)

Licence Creative Commons