À Sebastian Scheffer, le 24 mai 1665, note 70.
Note [70]

Page 314 (Paris, 1646), livre ii, chapitre cv, De Gossipo seu Bombace [Le Coton ou Bombax], {a} ligne 21 (§ 1), sur l’origine du mot Gossipium, ajouter vestes inde factas dans ce propos de Pline :

ubi [vestes inde factas] Lanigeras et Gossampinas vocat.

[où il appelle lanigeræ et gossampinæ (les vêtements qu’on en fabrique)]. {b}


  1. Βαμβαξ, bambax, est un nom grec du coton dans Dioscoride (v. supra notule {c}, note [10]).

  2. Comme indiqué dans le livre de Caspar Hofmann, Pline parle du coton au livre xii de son Histoire naturelle, où il désigne le cotonnier par les noms d’arbor lanigera et gossypina (ici altéré en gossampina), mais sans utiliser ces mots pour les vêtements en coton (cotonnade).

La réédition de Francfort (1667, page 251) a appliqué cette correction (bien qu’elle ne fût apparemment pas fidèle au texte de Pline).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Sebastian Scheffer, le 24 mai 1665, note 70.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1384&cln=70

(Consulté le 24/02/2024)

Licence Creative Commons