À Hugues de Salins, le 7 mai 1663
Note [8]

Hieronymi Cardani Mediolanensis, philosophi ac medici celeberrimi, Opera omnia : tam hactenus excusa ; hic tamen aucta et emendata ; quam nunquam alias visa, ac primum ex autoris ipsius autographis eruta : cura Caroli Sponii, doctoris Medici Collegio Med. Lugdunorum Aggregati [Œuvres complètes de Gerolamo Cardan, philosophe et médecin très célèbre de Milan, tant déjà publiées, mais ici corrigées et enrichies, qu’inédites et tirées pour la première fois des manuscrits de l’auteur lui-même ; par les soins de Charles Spon, docteur en médecine, agrégé au Collège des médecins de Lyon] (Lyon, Jean-Antoine ii Huguetan et Marc-Antoine Ravaud, 1663, 10 tomes in‑fo, achevé d’imprimer le 17 avril).

Les domaines qu’englobait la vaste érudition de Cardan se répartissent comme suit dans ces dix tomes :

  • i, philologie, logique et morale ;

  • ii, morale et physique (histoire naturelle) ;

  • iii, physique ;

  • iv, arithmétique, géométrie et musique ;

  • v, astronomie, l’astrologie, l’onirocritie (interprétation des songes) 

  • viix, médecine ;

  • x, opuscules divers.

L’épître dédicatoire est adressée à Guillaume de Lamoignon, premier président du Parlement. Longue de 10 pages, elle est datée et signée :

Scribebamus Lugduno ad Ararim, Calendis Ianuariis, anno seculi climacterico m. dc. lxiii. qui utinam hydræ palatinæ, sub Hercule Ludovico, sit exitialis. i.h.
Illustrissimæ Dignitatis Tuæ
Addictissimi et devotissimi,
Ioannes Antonius Huguetan,
et Marcus Antonius Ravaud
.

[Nous écrivions de Lyon sur la Saône, le 1er janvier 1663, année climatérique de ce siècle, que Dieu veuille rendre funeste pour l’hydre palatine (le pape), sous la conduite de Louis Hercule (Louis xiv). Veuillez voir ici Jean-Antoine Huguetan et Marc-Antoine Ravaud parfaitement dévoués au service de votre très illustre mérite].

Son contenu n’a rien de bien remarquable. Elle est suivie d’une courte préface (12 pages), Bibliopolarum ad lectorem humanissimum [des libraires au très aimable lecteur], où apparaissent les noms de Cardan, Spon et Naudé, auteur de la Vita Cardani ac de eodem iudicium [Vie de Cardan et jugement sur sa personne]. Vient enfin une suite de Testimonia præcipua de Cardano a Gabriele Naudeo collecta [Témoignages particuliers sur Cardan, recueillis par Gabriel Naudé], avec notamment des textes de Jacques-Auguste i de Thou et de Jules-César Scaliger.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Hugues de Salins, le 7 mai 1663. Note 8

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0749&cln=8

(Consulté le 16.10.2019)

Licence Creative Commons