Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Grotiana 2, note 8.
Note [8]

À la mort de Louis xiii, le 14 mai 1643, la régence fut confiée à sa veuve, Anne d’Autriche, mère des deux princes (qui n’eurent jamais de petite sœur) : le roi mineur Louis xiv, alors âgé de 5 ans, et le « petit Monsieur », Philippe d’Anjou, futur duc d’Orléans, âgé de 2 ans.

Hugo Grotius était ambassadeur de Suède à Paris depuis 1634 et fut rappelé à Stockholm en décembre 1644. Son audience de congé eut lieu à Paris le 26 mars 1645 (Levantal).

On entamait alors les longs pourparlers qui aboutirent à la Paix de Westphalie (octobre 1648), marquant la fin de la guerre de Trente Ans qui ravageait l’Allemagne. La guerre parallèle de la France contre l’Espagne, dirigée par Philippe iv (« l’Espagnol »), commencée en 1635, ne s’acheva qu’à la paix des Pyrénées (novembre 1659).

René Pintard (Pintard a, note 1, page 78) cite ici les Hugonis Grotii Epistolæ quotquot reperiri potuerunt… [Épîtres de Hugo Grotius, tant qu’on a pu en retrouver…] (Amsterdam, 1687, v. note [18], lettre 498), en renvoyant à ce passage d’une lettre à Ioannes Salvius, chancelier de la reine Christine de Suède, datée de Paris le 30 mai 1643 (page 713) :

Regina Regens et per D. Chavigniacum et suo ore mihi asseveravit perstituram se in omnibus consiliis a Rege marito quondam suo institutis, et in fide erga socios ; pacem bonam a se optari, bellum non metui. Videntur tamen qui res temperant aliquid in federibus immutatum velle, qua de re agent ut puto, in Suedia per Residentem suum.

[La reine régente, par sa propre bouche et par celle de Chavigny, m’a assuré qu’elle conserverait tous les conseillers que le roi son mari a naguère nommés, et restera fidèle à ses alliés. Elle souhaite une bonne paix, une nouvelle guerre n’est pas à craindre. Il semble pourtant que certains de ceux qui dirigent ici les affaires veuillent quelque changement d’alliance ; ils agissent en ce sens, comme je pense, par leur résident en Suède].

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Grotiana 2, note 8.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8201&cln=8

(Consulté le 28/02/2024)

Licence Creative Commons