Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Triades du Borboniana manuscrit
Note [8]

Triade 6.

« “ Voici trois souhaits exprimés en toute priorité : le port, par le marin ; la mère patrie, par le voyageur ; la liberté, par l’esclave. Un noble esprit les voit accomplis en même temps par la mort du corps. ” Fr. Piccolomineus, dans ses livres sur la Génération et la corruption, page 379 » :

Francisci Piccolominei Senensis Philosophi celeberrimi Commentarii Duo : Prior, in Libros Aristotelis de Ortu et Interitu ; Alter, in tres Libros eiusdem, de Anima. Multiplici Annotationum varietate amplificati. Nunc primo in Germania excusi.

[Deux Commentaires de Franciscus Piccolomineus, très célèbre philosophe natif de Sienne : {a} le premier porte sur les livres d’Aristote au sujet de la Naissance et de la Mort ; {b} le second, sur les trois livres du même auteur au sujet de l’Âme. Amplifiés par la très riche diversité de leurs annotations. Imprimé pour la première fois en Allemagne]. {d}

Cette triade cite mot pour mot un verset d’une méditation intitulée Themata de Morte [Propositions sur la mort] (deux premières lignes de la page 379) ; ajoutée à la fin du premier commentaire, elle commence par cette introduction (pages 376) :

Dum campum ortus, et interitus decurrimus, Mors atra se nobis offert, et vultu truculento, ac minitante, non vitabitis, inquit, aciem meæ falcis, qua cunctos quamvis impariter natos pariter prosterno ; Cui nos invicto animo, his muniti sententiis, intrepidi occurramus ; oblatamque falcem, nedum retundendo, sed etiam in eam torquendo, ita exclamemus

[Quand nous parvenons au moment de lever le camp et de trépasser, la noire Mort, avec son visage terrible et menaçant, se présente et nous dit : « Vous n’échapperez pas au tranchant de ma faux, je l’abats pareillement sur vous tous, quoique la naissance vous ait faits inégaux. » Soyons intrépides, faisons-lui face, armés d’un invincible courage et des paroles que voici, et sans essayer d’écarter la faux qu’elle nous présente, mais en nous tournant vers elle, exclamons-nous donc…] {c}


  1. Francésco Piccolomini, né en 1574, fut nommé supérieur général des jésuites de 1649 à 1651, v. note [24], lettre 246.

  2. Deux livres d’Aristote autrement intituléss De Generatione et Corruptione [De la Génération et de la Corruption].

  3. Francfort-sur-le-Main, Matthæus Beckerus, 1602, in‑4o de 1 019 pages.

  4. Suivent les très nombreux versets religieux de Piccolomini sur la vie éternelle qui attend les humains après leur mort.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Triades du Borboniana manuscrit. Note 8

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8212&cln=8

(Consulté le 10.08.2022)

Licence Creative Commons