Interne des Hôpitaux de Paris en 1823, Cazenave fut à l’Hôpital Saint-Louis un eleve de Biett, qui avait introduit en France la doctrine de Willan et Bateman, basee sur l’analyse des lesions elementaires et opposee à la doctrine d’Alibert. En 1828, il publie les leeons cliniques de Biett.

Entre 1843 et 1852, Cazenave redige et publie le premier périodique de dermatologie : Les Annales des maladies de la peau et de la syphilis.

On doit à Cazenave les descriptions du pemphigus foliacé, en 1844, et du lupus érythémateux en 1850.


Retour