L. latine 235.  >
À Sebastian Scheffer, le 26 mars 1663

[Ms BIU Santé no 2007, fo 141 vo | LAT | IMG]

Au même Sebastian Scheffer, à Francfort. [a][1]

Même s’il ne me reste plus grand’chose à vous écrire, je le fais de nouveau par l’intermédiaire de notre ami Sebastian, [2] qui s’en ira d’ici dans quelques jours pour rentrer dans votre pays ; il espère revenir chez nous dans trois mois et j’attends vos lettres par la même voie, ainsi que l’Opus de Vorburg qui n’est pas encore arrivé à Paris ; [1][3] je vous en écrirai aussitôt que je l’aurai reçu et regardé, et j’en remercierai celui qui l’a envoyé. Nous n’avons ici aucune nouvelle de la guerre ni du pape, [4] mais nous espérons beaucoup de livres avant deux mois, tant d’Angleterre que de Hollande. À Leyde, M. Vander Linden [5] se hâte de faire avancer son édition d’Hippocrate, qui tarde à se terminer ; elle sera en deux tomes in‑8o[2][6] Nous avons ici un imprimeur lyonnais, [7] à qui j’espère confier mes manuscrits de Caspar Hofmann quand il repartira dans sa ville ; il promet d’en achever l’édition avant un an ; Dieu fasse que cela se fasse enfin et heureusement. [3][8] Vale, très distingué Monsieur, et aimez-moi.

De Paris, le 26e de mars 1663.

Vôtre de tout cœur, Guy Patin.


1.

V. note [3], lettre latine 206, pour les 12 tomes de l’« Ouvrage » historique de Johann Philipp von Vorburg.

2.

V. note [11], lettre 726, pour l’Hippocrate posthume de Johannes Antonides Vander Linden (Leyde, 1665).

3.

Laurent Anisson, libraire-imprimeur lyonnais (v. note [28], lettre 155), y mit cinq ans, mais tint sa promesse : il publia les Chrestomathies de Caspar Hofmann en 1668 (v. note [1], lettre 929).

a.

Brouillon autographe d’une lettre que Guy Patin a écrite à Sebastian Scheffer, ms BIU Santé no 2007, fo 141 vo.

s.

Ms BIU Santé no 2007, fo 141 vo.

Eidem Seb. Scheffero, Francofurtum.

Etsi nihil mihi supersit quod scribam, iterum tamen scribo per nostrum
Sebastianum, cis paucos dies hinc abiturum, et ad vos reversurum : qui
sperat ad nos reddire intra tres menses, et per eam viam tuas expecto :
ut et Opus Vorburgianum, quod nondum Lutetiam pervenit : de quo ad Te
scribam quamprimum accepero atque videbo : eiq. gratias agam qui misit.
Nihil hîc habemus novi de bello, neque de Papa : sed multi libri speran-
tur ante duos menses tam ex Anglia quàm ex Hollandia. D. Vander
Linden
suam editionem Hippocratis urget Leidæ, quæ ad finem properat : duo
sunt futuri tomi in 8. Hîc habemus Typographum Lugdunensem, cui spero
me traditurum ^ quando in Urbem/ suam revertetur MS. meos Casp. Hofmanni, quorum editionem perfectam
ante annum pollicetur. Quod utinam tandem et feliciter contingat.
Vale vir Cl. et me ama. Parisijs, 26. Martij, 1663.

Tuus ex animo, Guido Patin.


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Sebastian Scheffer à Guy Patin, le 26 mars 1663.
Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1268
(Consulté le 27.09.2022)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.