À Charles Spon, le 14 septembre 1643

Note [1]

Du rappel des juifs (sans lieu ni nom d’imprimeur, 1643, in‑8o) était bien l’œuvre du calviniste d’origine marrane Isaac de La Peyrère (Bordeaux 1594-Paris 1676). Attaché de bonne heure à la Maison du prince de Condé, il avait assisté en 1621 au siège de Montauban et accompagné, plus tard, l’ambassadeur français La Thuillerie au Danemark. À son retour en France, vers l’époque de la Fronde, La Peyrère fut envoyé en Espagne par le prince de Condé, qu’il suivit quand il se retira aux Pays-Bas. Ce fut alors, en 1655, qu’il fit imprimer la première édition de son livre sur les préadamites (G.D.U. xixe s. et Triaire).

On lui fit cette épitaphe :

« La Peyrère ici gît, ce bon israélite,
Huguenot, catholique, enfin préadamite.
Quatre religions lui plurent à la fois.
Et son indifférence était si peu commune
Qu’après quatre-vingts ans, qu’il eut à faire un choix,
Le bonhomme partit et n’en choisit aucune ».

V. note [1], lettre 95, pour le propos du Rappel des juifs.


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Charles Spon, le 14 septembre 1643, note 1.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0093&cln=1
(Consulté le 06.03.2021)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.