À Charles Spon, le 3 novembre 1651

Note [7]

« chez Jansson, libraire d’Amsterdam ».

Guy Patin avait sauté sur l’occasion pour relancer son projet de faire publier les manuscrits des Chrestomathies et trois autres traités de Caspar Hofmann (v. note [14], lettre 150) : « des Esprits et de la chaleur innée, des Parties similaires et des Humeurs ». Il avait acheté ces inédits à la fille de l’auteur après sa mort, le 3 novembre 1648 (v. note [17], lettre 192).

La notion de parties similaires et dissimilaires appartient aux subtilités de l’antique histoire naturelle, héritée d’Aristote et de Platon.


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Charles Spon, le 3 novembre 1651, note 7.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0270&cln=7
(Consulté le 20.01.2021)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.