À André Falconet, le 19 janvier 1663

Note [8]

« voyez Grotius De la Guerre belge, et Camden dans les Annales d’Élisabeth reine des Anglais [v. note [18], lettre 642] ».

La courte mention de l’événement par Grotius se trouve au livre iii (année 1594) de ses Annales et historiæ de rebus Belgicis [Annales et histoires des affaires belges] (pages 193‑194 de l’édition d’Amsterdam, 1657, v. note [4], lettre 276) :

Sub idem tempus Lodovicus Lopes Lusitanus sed Iudaicæ originis, medicus per Angliam, comprehenditur, qui quinquaginta millibus ducatorum ab Hispano sibi promissis spem fecisse veneni in Reginam indicibus et literis convictus, cum consciis crimen supplicio expiavit.

[À la même époque, Luis {a} Lopès, Portugais, mais d’origine juive, médecin en Angleterre, est arrêté. Convaincu par des espions et par des lettres d’avoir formé le dessein d’empoisonner la reine, {b} pour cinquante mille ducats que l’Espagnol {c} lui avait promis, il a expié son crime par le supplice avec ses complices].


  1. Sic pour Roderigo (erreur de prénom que reproduisait Guy Patin dans sa lettre).

  2. Élisabeth ire d’Angleterre.

  3. Le roi Philippe ii. Un ducat équivalait à trois ou six livres tournois, selon qu’il était d’argent ou d’or (v. note [52] de l’Autobiographie de Charles Patin).


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à André Falconet, le 19 janvier 1663, note 8.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0740&cln=8
(Consulté le 13.05.2021)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.