À Johannes Antonides Vander Linden, le 2 juillet 1656

Note [1]

V. note [16], lettre latine 38, pour ces deux anciennes éditions de Celse publiées chez les Alde à Venise : celle de 1528 que Michel de La Vigne aurait donnée à Guy Patin (mais qui appartenait à René Moreau, v. notule {d}, note [2], lettre latine 44), annotée par Nicolas de Nancel ; et celle de 1528, que lui avait donnée Jean ii Riolan, annotée par Jacques Charpentier, en échange d’une autre que possédait Patin.

Riolan détenait deux autres Celse de très grande valeur : celui qu’avaient annoté Jean Fernel et Jean Chapelain et dont Charpentier s’était servi pour son commentaire ; et celui qu’avait annoté Jules-César Scaliger, mais dont il ne voulut jamais se séparer.

Patin avait expédié ses deux précieux exemplaires à Johannes Antonides Vander Linden en février 1656, par l’intermédiaire de Jean Elsevier, et s’inquiétait sérieusement de n’en avoir pas encore reçu l’avis de bonne réception.


Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johannes Antonides Vander Linden, le 2 juillet 1656, note 1.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1083&cln=1

(Consulté le 15/06/2024)

Licence Creative Commons "Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron." est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.