L. 659.  >
À Claude II Belin,
le 25 décembre 1660

Codes couleur
Citer cette lettre
Imprimer cette lettre
Imprimer cette lettre avec ses notes

 

Monsieur, [a][1]

Combien que j’aie peu de loisir, je ne lairrais point de vous écrire fort souvent (puisque mes chétives lettres vous sont si agréables) si j’avais de la matière propre à vous mander. Nous avons ici la rivière [2] fort grosse et néanmoins, nous attendons des livres de Hollande qui n’avancent guère. Ils sont demeurés à Rouen avec l’équipage d’un ambassadeur de Hollande, d’où ils ne peuvent partir d’autant que les bateaux ne peuvent remonter. Enfin, avez-vous donc votre Rabelais ? [3] Personne n’en sait rien ici et si on l’imprime en Hollande, il faut que ce soit en quelque lieu secret et en cachette. [1] J’en attends avec grande impatience un livre curieux imprimé chez Blaeu, [4] qui est Réplique de M. de Girac, pour M. de Balzac contre M. Costar in‑8o[5][6][7] Ce Costar est mort depuis six mois, archidiacre au Mans. J’en espère un autre pareillement, intitulé Eruditorum virorum Epistolæ, qui sera infailliblement beau. [2] On dit que la grande Bible latine est achevée en Angleterre, [8] elle sera en huit volumes et aura les commentaires des plus savants protestants tels qu’ont été Calvin, [9] de Bèze, [10] Petrus Martyr, [11] Grotius ; [12] même, il y aura quelques catholiques et entre autres, Masius, [13] etc. On ne l’a faite que pour l’opposer à notre Biblia Maxima du P. de La Haye, [14] laquelle contient 19 volumes in‑fo et ne se débite guère bien. [3][15] On a depuis peu achevé à Francfort une Histoire de Malte in‑fo [16] en latin, elle est en chemin pour moi. [4][17] Je pense que ceux de Genève ont achevé leurs Theses Sedanenses en deux tomes in‑4o et le livre d’un des ministres de Charenton nommé Daillé, [18][19] de Confessione auriculari. On y imprime aussi, d’un médecin fameux de Padoue qui est mort depuis peu, Consilia Benedicti Silvatici[5][20][21] Ils s’y apprêtent pour y imprimer toutes les œuvres de Calvin in‑fo en plusieurs tomes. On parle aussi de tout l’Érasme [22] à Rotterdam, [23] que l’on réduirait en sept tomes, par le retranchement des versions qu’il a faites. [6]

J’apprends que l’on imprime en Hollande quelques œuvres nouvelles de Grotius et entre autres, quelques épîtres latines. On y achève aussi, de Ger. Io. Vossius, [24] un beau livre qui sera cher et précieux aussi bien que bon et utile, Originationes Linguæ Latinæ. Ce livre est un autre Thesaurus de Rob. ou Henri Estienne [25][26] et un autre Etymologicum Martinii[7][27] M. Huguetan a achevé à Lyon son Pauli Zacchiæ Quæstiones medico-legales [28][29] en deux tomes in‑fo. Ce livre sera fort commode dans une bibliothèque car il contiendra quantité de diverses choses dont nous avons quelquefois besoin d’être éclairés. On imprime en Flandre [30] l’Histoire du cardinal de Richelieu en trois tomes in‑4o ; [31][32] c’est celle qui se vend ici chez Bertier, [33] en trois volumes in‑fo, 50 livres[8] Les États de Hollande ont promis au roi, [34] à la sollicitation de M. le président de Thou, [35] notre ambassadeur, que l’on n’imprimera rien en tout leur pays des affaires qui nous concernent sans le consentement dudit ambassadeur. Purpuratus noster nondum plane emersit : adhuc enim eum vexant dolores podagrici[9][36][37][38] On dit que le roi d’Angleterre ne veut point de sa nièce ; [39][40][41] on parle pour lui de l’infante de Portugal, [42][43][44] dont le parti serait avantageux à cause que le roi de Portugal, [45] son frère, est faible, délicat et malsain ; [10] même, il pourrait défendre le Portugal contre les Espagnols, tant par le moyen de Dunkerque [46] qu’il tient que du secours qu’il pourrait envoyer en Portugal car, de malheur pour eux, nous les avons abandonnés dans notre traité de la paix générale. [47] Alia non suppetunt quæ scribam. Vive, vale et me ama, qui sum tuus ex animo, Guido Patin[11]

De Paris, ce 25e de décembre 1660.


Écrire à l'éditeur
Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.
Une réalisation
de la BIU Santé
×
     [1] [2]   Appel de note
    [a] [b]   Sources de la lettre
    [1] [2]   Entrée d'index
    Gouverneur   Entrée de glossaire

× Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 25 décembre 1660

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0659

(Consulté le 19.10.2019)