L. 779.  >
À Hugues II de Salins,
le 13 mai 1664

Codes couleur
Citer cette lettre
Imprimer cette lettre
Imprimer cette lettre avec ses notes

 

De Paris, ce 13e de mai 1664.

Monsieur, [a][1]

J’ai reçu la vôtre des mains du petit-fils de M. Regnier, [2] savoir de M. Mallemans, [3] qui est un fort honnête homme, et fort civil. Je vous remercie de votre souvenir. Je serais ravi de pouvoir contribuer quelque chose à l’impression de la deuxième partie de l’ouvrage de M. Regnier, [1] mais nos libraires aujourd’hui sont si gueux et si morfondus qu’il n’y a point d’apparence d’en venir à bout ou d’en espérer quelque chose ; ceux de Lyon l’entreprendraient plus tôt en donnant quelque chose et en prenant quelque nombre d’exemplaires. Henr. Petræi Nosologia facile carebis[2][4] Fernel, [5] Duret, [6] Houllier, [7] Perdulcis, [8] Sennertus [9] vous exempteront de ce livre qui ne vous est nullement nécessaire. Si vous en voulez de plus forts, lisez Hippocrate [10] et Galien [11] qui vous suffiront. Si vous désirez quelque autre moderne, ne lisez que la Pratique de Houllier, de la nouvelle édition in‑fo à laquelle ont été ajoutées de nouveau les Observations et Commentaires de M. Jean Haultin[12] médecin de Paris, quibus nihil potest scribi melius[3] Il se vend chez M. Dallin, [13] rue Saint-Jacques [14] au coin de la rue de la Parcheminerie, [4][15] 10 livres, relié en veau. C’est le meilleur livre de pratique qui soit en nature ; après celui-là, tous les autres livres de pratique sont superflus. Jean de Sponde [16] n’a rien fait imprimer davantage sur Homère. [17] Il mourut jeune, sa femme l’empoisonna ; [18] elle était huguenote, [19] mais tous deux ne valaient rien. Il se fit catholique en espérance de devenir secrétaire d’État [20] et elle l’empoisonna de peur que lui, ne l’empoisonnât, ayant été avertie qu’il se voulait défaire d’elle pour s’en venir à la cour où il espérait de faire fortune, etc. Il était frère de ce M. Henri de Sponde, [21] évêque de Pamiers, qui a fait l’Épitomé et la Continuation du Baronius, que j’ai ici connu et entretenu l’an 1634 et qui mourut l’an 1643, paucis diebus post regem Ludov. xiii[5] Je vous baise les mains, à mademoiselle votre femme, à votre petite fille [22] et à monsieur votre frère. Le roi [23] s’en va à Fontainebleau [24] où arrivera le légat cardinal [25] qui est en chemin. [6][26] On dit que la Chambre de justice [27] ira aussi, et même M. Fouquet [28] avec les autres prisonniers ; mais on tient ici ce Fouquet en grand danger de sa vie si les jésuites, à qui il a tant fait de bien, ne le sauvent, ce qu’ils ne pourront peut-être pas faire. Et même, M. Colbert [29] est leur bon ami et ces bons pères ressemblent fort à ceux qui malunt spectare solem orientem quam occidentem[7][30] Horatius Chabotii est in‑fo en trois parties, tout en un tome, de Bâle. [8][31][32] Tout ce qu’a fait Horace [33] est fort bon et tous ceux qui l’ont commenté ont fort bien fait. Ce Chabotius se trouvera à Lyon chez les libraires qui ont bonne boutique. Je vous chercherai quelques thèses [34] des nôtres et les délivrerai à M. Mallemans pour vous les faire tenir. Vale, et me ama.

Tuus ex animo, Guido Patin[9]

Je suis d’avis que M. Mallemans vous achète ici le Recueil des thèses qu’a fait M. Boisset ; [35] il est fort bon et bien curieux, et ad mentem tuam, nec emisse pænitebit[10]


Rédaction : guido.patin@gmail.com — Édition : info-hist@biusante.parisdescartes.fr
Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.
Une réalisation
de la BIU Santé
×
     [1] [2]   Appel de note
    [a] [b]   Sources de la lettre
    [1] [2]   Entrée d'index
    Gouverneur   Entrée de glossaire

× Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Hugues II de Salins, le 13 mai 1664

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0779

(Consulté le 28.09.2022)