L. 918.  >
À André Falconet,
le 29 juillet 1667

Codes couleur
Citer cette lettre
Imprimer cette lettre
Imprimer cette lettre avec ses notes

 

Monsieur, [a][1]

Ce 26e de juillet. On chante aujourd’hui le Te Deum [2] à Notre-Dame [3] pour la prise de Courtrai. [1][4] L’armée du roi marche avec de la provision pour huit jours, ce qui fait soupçonner un grand dessein. M. le chancelier [5] et le Conseil retournent à Compiègne [6] parce que M. le Dauphin [7] y est et qu’il ne peut être sûrement ramené ni à Paris, ni à Saint-Germain, [8] ni au Bois de Vincennes, [9] parce qu’il y a de la petite vérole. [2][10] Les Anglais ont fait leur paix avec nous et les Hollandais, elle est signée et ratifiée, [11] ils y ont été obligés par le mauvais état de leurs affaires, mais pourtant elle n’est point encore publiée.

On a publié par toutes les paroisses un monitoire [12] très important, lequel contient plusieurs chefs d’accusations contre une certaine quidame, [3] etc. C’est un monitoire hardi, violent, médisant et diffamatoire, c’est une pièce dangereuse et diffamante pour les horribles choses qu’elle contient. On l’explique ici de Mme de Fouquerolles, [13] nièce de M. le président de Mesmes, [14] fille et sœur de MM. d’Herbigny, [15][16][17] maîtres des requêtes. Elle faisait ici la dévote et la trésorière des pauvres, elle a emprunté plus de 700 000 livres à plusieurs particuliers et après, elle a fait un trou à la nuit [4] et s’en est allée, ou s’est si bien cachée que l’on ne sait où elle est aujourd’hui. [18] On lit ce monitoire à toutes les portes des églises et dès que l’on en a arraché un, on y en met un autre ; adeo verum illud Dominici Baudii : Populus, lex, grex, mundus omnis facit histrioniam[5][19] Je vous baise les mains et suis de toute mon âme votre, etc.

De Paris, ce 29e de juillet 1667.


Écrire à l'éditeur
Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.
Une réalisation
de la BIU Santé
×
     [1] [2]   Appel de note
    [a] [b]   Sources de la lettre
    [1] [2]   Entrée d'index
    Gouverneur   Entrée de glossaire

× Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 29 juillet 1667

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0918

(Consulté le 25.01.2020)