À Charles Spon, le 19 juin 1643
Note [10]

Gerolamo Fabrizio (Aquapendente, Latium 1537-1619), généralement connu en France sous le nom de Fabrice d’Aquapendente, a été le plus célèbre médecin italien du xvie s. Il fit ses études à Padoue où il apprit le grec, le latin, la philosophie, puis la médecine sous l’illustre Fallope (v. note [16], lettre 427). Le brillant élève hérita de la chaire du maître en 1565, ce qui permit à Padoue de confirmer son rang de capitale européenne de l’anatomie. Outre son œuvre chirurgicale, le plus grand mérite de Fabrizio a été de confirmer, au milieu des querelles les plus animées, l’existence de valvules dans les veines (1574, v. note [13] de la Consultation 16), progrès capital qui permit à William Harvey (v. note [12], lettre 177), son élève, de comprendre la circulation du sang. Guy Patin citait ici son De totius animalis integumentis Opusculum [Opuscule sur les intéguments (membranes qui couvrent les parties internes du corps) de l’animal tout entier] (Padoue, L. Pasquati, 1618, in‑4o).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 19 juin 1643. Note 10

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0086&cln=10

(Consulté le 22.02.2020)

Licence Creative Commons