À Charles Spon, le 5 juillet 1658, note 10.
Note [10]

Guy Patin entendait l’ensemble formé par les Pays-Bas espagnols et les Provinces-Unies.

Des 17 provinces des Pays-Bas, qui formaient l’héritage bourguignon du roi d’Espagne, Philippe ii, les sept provinces du nord (Groningue, Frise, Overyssel, Gueldre, Utrecht, Hollande et Zélande, v. note [22], lettre 150) avaient fait sécession, sous le nom de Provinces-Unies, république reconnue de facto en 1609, lors de la trêve de Douze Ans avec l’Espagne (v. note [6], lettre 453). Les 10 provinces restées fidèles étaient devenues autonomes sous l’autorité des archiducs dépendants de l’Espagne : Artois, Flandre, Hainaut, Brabant, Namur, Malines, Tournai, Gueldre espagnole, Limbourg et Luxembourg (L. Trenard, Dictionnaire du Grand Siècle).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 5 juillet 1658, note 10.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0529&cln=10

(Consulté le 14/04/2024)

Licence Creative Commons