À Charles Spon, le 9 mai 1643
Note [11]

« de son vivant. »

Johann Prevost (Prævotius, Disperg près de Bâle 1585-1631) se disait Rauracus, c’est-à-dire rauraque, ancien nom des riverains de l’Aar, fleuve qui arrose Bâle. Il avait été envoyé à Padoue pour étudier la théologie, mais il opta finalement pour la médecine. Reçu docteur en 1607, il passa toute sa carrière à Padoue où il devint interprète public d’Avicenne en 1613, puis titulaire de la chaire de botanique en 1617. Ses « deux traités » sont intitulés :

Joannis Prævotii, Philosophi ac medici, necnon apud Patavinos Professoris publici primarii, Medicina pauperum, cum censu venenorum et Alexipharmacorum. Quibus accessit de medicamentorum materia Tractatus. Indicem Capitum ad libri finem subiunctum reperies.

[La Médecine des pauvres, de Joannes Prævotius, philosophe et médecin, ainsi que premier professeur public à Padoue, avec un recensement des poisons et des alexipharmaques. {a} À quoi s’ajoute un Traité sur la matière des médicaments. Tu trouveras un index des chapitres ajouté à la fin du livre]. {b}


  1. Contrepoisons, v. note [20], lettre 164.

  2. Lyon, Petrus Ravaud, 1643, in‑8o de 718 pages, avec dédicace de Ravaud à Patin (v. note [10], lettre 97) ; première édition à Francfort en 1641.

    Le titre complet de la première partie annonce un propos similaire à celui du Médecin charitable de Philibert Guybert (v. note [25], lettre 6), si cher à Patin : De Medicina pauperum, sive de medicamentis facile parabilibus [La Médecine des pauvres, ou les médicaments faciles à préparer].


Guy Patin allait avoir la surprise de découvrir que le libraire lui avait dédié cet ouvrage : v. note [10], lettre 97.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 9 mai 1643. Note 11

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0081&cln=11

(Consulté le 29.11.2022)

Licence Creative Commons