À Johannes Antonides Vander Linden, le 22 juin 1657
Note [11]

Guy Patin faisait deux pertinentes remarques sur la notice concernant son ami vénéré Caspar Hofmann (natif de Gotha, Thuringe, en 1572) dans les deux livres de Scriptis medicis [sur les Écrits médicaux] (l’Index) de Johannes Antonides Vander Linden (1651, v. supra fin de la note [10]).

  • Page 198, la 5e référence fournie (dernière de la page) est :

    De Thermis Hirsbergensibus liber. Extat cum Consiliis, et Epistolis Ioa. Cratonis. Francof. apud hæredes Andreæ Wecheli, 1591, in 8.

    [Livre sur les Thermes d’Hirschberg. {a} Présenté avec les consultations et lettres de Johann Crato. {b} Francfort, chez les héritiers d’Andreas Wechel, 1591, in‑8o]. {c}


    1. Silésie.

    2. Mort en 1585, v. note [2], lettre 845.

    3. Cette entrée erronée a été maintenue dans la 3e édition des de Scriptis medicis (Amsterdam, 1662, page 195). Elle a enfin été corrigée dans le Lindenius renovatus [Linden rénové] posthume (Nuremberg, 1686, pages 156‑159, où cet ouvrage est attribué au bon Caspar Hofmann, Medicus Electoralis Brandenburgensis [Médecin de l’électeur de Brandebourg] (v. infra, fin de la présente note).

  • Page 199, la dernière référence de la bibliographie d’Hofmann est :

    Consilia et Epistolæ Medicæ extant eo in opere quod Laurentius Scholzius edidit Francof. apud Andr. Wecheli hæredes, 1598, in fol.

    [Des consultations et des lettres médicales {a} existent dans cet ouvrage que Lorenz Scholz {b} a publié à Francfort chez les héritiers d’Andreas Wechel, 1598, in‑fo]. {c}


    1. Du mauvais Caspar Hofmann.

    2. V. note [18], lettre 407.

    3. V. note [18], lettre 407, pour le titre complet de ce recueil. Son Elenchus authorum, ex quorum scriptis hunc Consiliorum Medicinalium Librum congessimus [Appendice des auteurs dont nous avons rassemblé les écrits pour ce livre de consultations médicales] y recense un Casparus Hoffmannus, Sil. Illustriss. Electoris Brandeburgici Medicus [Caspar Hoffmann, natif de Silésie, médecin de l’illustrissime électeur de Brandebourg], avec sept de ses consultations, dont cinq sont datées de 1577 à 1581. Ce livre contient aussi le texte de son traité De Thermis Hirsbergensibus (colonnes 1061‑1068), daté de Franfort-sur-l’Oder, le 15 juin 1569.

      Linden n’a pas corrigé, mais supprimé cette entrée dans son édition de 1662. Elle n’apparaît pas non plus dans le Lindenius renovatus.


Le Chronici Chronicorum Ecclesiastici Liber ii [Second livre des Chroniques de chronique ecclésiastique…] (Francfort, Officina Aubriana, 1614, in‑8o) fournit deux précieux renseignements biographiques sur l’autre Caspar Hofmann (ou Hoffmann), dont la bibliographie est détaillée dans les deux notules {c} supra.

  • Page 1098 (naissances) :

    Caspar Hoffmannus Medicinæ Doctor, et Electoris Brandeburgicis αρχιατρος Leobergæ, Cal. Octob. 1529.

    [Caspar Hoffmannus, docteur en médecine et archiatre de l’électeur de Bradebourg, né à Lauenburg {a} le 1er octobre 1529].

  • Page 1167 (décès) :

    Casparus Hofmannus Leobergensis, Medicus peritissimus, et Electoris Brandeburgici Archiatrus, Coloniæ ad Sueuum, die prima Augusti, stilo veteri, 1584. ætatis 65.

    [Caspar Hofmannus, {b} très habile médecin natif de Lauenburg et archiatre de l’électeur de Brandebourg, < mort > en sa 65e année d’âge à Berlin {c} le 1er août 1584, vieux style]. {d}


    1. Schleswig-Holstein.

    2. Variante orthographique du patronyme.

    3. Colonia ad Suevum, « Cologne sur la Sprée ».

    4. Dans le calendrier julien, soit le 11 août dans le calendrier grégorien (nouveau style).

Pour être plus complet, l’Epistolarum Philosophicarum, Medicinalium, ac Chymicarum a Summis nostræ Ætatis Philosophis ac Medicis exaratarum Volumen… [Volume de lettres philosophiques, médicales et chimiques écrites par les plus grands philosophes et médecins de notre temps…] recueilli par Lorenz Scholz (Francfort, héritiers d’Andreas Wechel, Claudius Marnius et Johannes Aubrius, 1598, in‑fo) contient quatre lettres datées de 1575 à 1583 et signées Hofmannus ou Hoffmannus.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johannes Antonides Vander Linden, le 22 juin 1657. Note 11

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1117&cln=11

(Consulté le 29.09.2022)

Licence Creative Commons