À Hugues II de Salins, le 15 novembre 1657, note 13.
Note [13]

« sur la Raison de soigner par la saignée » (traité de Galien que Guy Patin vénérait tout particulièrement).

V. notes :

  • [12], lettre 92, pour les Institutions de Caspar Hofmann (Lyon, 1645) ;

  • [1], lettre 36, pour la Thérapeutique universelle de Jean Fernel que Patin appelait sa Méthode générale ;

  • [18], lettre 360, pour le livre de Botal sur le traitement par la saignée.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Hugues II de Salins, le 15 novembre 1657, note 13.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0503&cln=13

(Consulté le 02/03/2024)

Licence Creative Commons