À Charles Spon, le 3 décembre 1649
Note [15]

« sept livres de Jean Daillé sur les chagrins et les satisfactions humaines » (Amsterdam, Jan Blaeu, 1649, in‑4o).

Jean Daillé (Dallæus ; Chatellerault 1594-Paris 1670), après avoir voyagé deux ans en Italie, avait été reçu ministre calviniste à Saumur en 1623. Nommé pasteur dans cette même ville en 1625, appelé en la même qualité à Charenton l’année suivante, député en 1637 au synode national d’Alençon, Daillé joua un rôle considérable dans les affaires religieuses de l’époque. Le synode de Loudun l’élut modérateur. Intime de Duplessis-Mornay (v. note [19], lettre 81), dont il éleva les petits-fils, il recueillit les matériaux nécessaires pour l’établissement de ses mémoires. Daillé a laissé une multitude de sermons et de très nombreux ouvrages de théologie (G.D.U. xixe s.).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 3 décembre 1649. Note 15

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0209&cln=15

(Consulté le 22.09.2019)

Licence Creative Commons