À Charles Spon, le 25 avril 1653
Note [16]

V. note [12], lettre 301, pour le site présumé de la bataille d’Alésia. Philippe Riolan, abbé de Flavigny (v. note [16], lettre 1020), était donc tout à fait remis de sa bronchotomie (v. note [14], lettre 301).

Son penchant dispendieux est attesté par le Factum pour messire Antoine de Sabatier,… abbé de l’abbaye Saint-Pierre de Flavigny,… demandeur et défendeur, contre Jacqueline Gruau, poursuivant la préférence, messire Philippe Riolan, ci-devant abbé de Flavigny, et ses créanciers, défendeurs (sans lieu ni date, in‑4o), que la notice de la BnF dit être « Au sujet d’un arrêt de mainlevée, du 29 mars 1679, rendu en faveur de Sabatier contre les créanciers de Phil. Riolan, résignataire de l’abbaye de Flavigny ».

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 25 avril 1653. Note 16

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0310&cln=16

(Consulté le 27.09.2022)

Licence Creative Commons