À Charles Spon, le 21 avril 1643
Note [19]

Claude-Barthélemy Morisot (Dijon 1592-ibid. 1661), fils d’un conseiller à la Chambre de Dole, s’était fait recevoir avocat, mais avait bientôt abandonné le barreau pour l’érudition (G.D.U. xixe s.).

Orbis maritimi sive rerum in mari et littoribus gestarum generalis historia : in qua Inventiones navium, earundem partes, armamenta : instructiones Classium, navigationes, prælia maritima, arma, stratagemata, trophea, triumphi, naumachiæ : Urbes et Coloniæ maritimæ, periplus Orbis antiqui, et Novi : Magistratus, Præfecturæ et Officia classica apud omnes Gentes : Leges navales, lustrationes classium, causæ et genera ventorum, usus pixidis nauticæ, histiodromice, marium diversi motus, æstusque, atque exundationes, aliaque omnia ad rem maritimam pertinentia.
Opus unica Centuria contentum, quæ in duos Libros divisa et partita est :
Primus Res in mari, aut circa mare gestas continet, ab initio navigationum ad Constantini Magni obitum, cum descriptione littorum antiquis Cosmographis cognitorum.
Secundus a Constantino Magno ad hanc usque diem res pelago, et in oris gestas complectitur, cum descriptione littorum antiquis incognitorum.
Authore Claudio Bartholomæo Morisoto Divionensi
.

[Histoire générale du Monde maritime, ou de ce qui s’est passé en mer et sur ses rivages : inventions des navires, leurs parties et leurs armements ; organisations, navigations, combats maritimes, armes, stratégies, trophées, triomphes, naumachies {a} des flottes ; villes et colonies maritimes, périples de l’ancien et du nouveau monde ; amirautés, préfectures et offices navals dans toutes les nations ; lois navales, itinéraires des flottes, causes et catégories des vents, emploi de la boussole nautique, {b} maniement des voiles, mouvements divers des mers, tempêtes et débordements ; et tout ce qui touche aux affaires maritimes.
Ouvrage composé d’une centurie unique, distribuée et divisée en deux livres :
le premier contient l’histoire de ce qui s’est passé en mer ou autour d’elle depuis le début de la navigation jusqu’à la mort de Constantin le Grand, {c} avec la description des rivages connus des géographes de l’Antiquité ;
le second comprend l’histoire de ce qui s’est passé en mer et sur les côtes depuis Constantin le Grand jusqu’à présent, avec la description des rivages inconnus des Anciens.
Par Claudius Bartholmæus Morisotus natif de Dijon]. {d}


  1. Spectacles représentant les combats navals.

  2. V. note [7], lettre 372.

  3. En 337, v. note [24] du Naudæana 3.

  4. Dijon, Petrus Paillot, 1643, in‑fo illustré de 725 pages, dédié à Louis xiii, roi de France.

Dans un tout autre genre, Patin ne se trompait pas en attribuant à Morisot les anonymes :

Alithophili veritatis Lacrymæ sive Euphormionis Lusinini Continuatio.

[Larmes de vérité de l’Aléthophile, {a} ou continuation de l’Euphormion l’Écossais]. {b}


  1. Celui qui aime la vérité.

  2. Sans lieu ni nom, 1625, 1624, in‑12 ; plusieurs autres éditions, dont certaines figurent en 5e partie de l’Euphormion de Jean Barclay, v. infra note [20]).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 21 avril 1643. Note 19

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0080&cln=19

(Consulté le 04.12.2022)

Licence Creative Commons