À Charles Spon, le 21 avril 1643
Note [19]

Claude-Barthélemy Morisot (Dijon 1592-ibid. 1661), fils d’un conseiller à la Chambre de Dole, s’était fait recevoir avocat, mais avait bientôt abandonné le barreau pour l’érudition (G.D.U. xixe s.).

Guy Patin parlait ici de son Orbis maritimus, sive rerum in mari et littoribus gestarum generalis historia [Le Monde maritime, ou histoire générale des choses qui concernent la mer et les côtes] (Dijon, Pierre Paillot, 1643, in‑fo avec cartes). Parmi les autres ouvrages de Morisot se trouve un Alethophili veritatis lacrymæ sive Euphormionis Lusinini continuatio [Larmes de vérité de l’Aléthophile (celui qui aime la vérité), ou continuation de l’Euphormion l’Écossais] (Genève, Petrus Albertus, 1624, in‑12o ; plusieurs autres éditions, dont certaines sous le pseudonyme d’Alethophilus, et mises en 5e partie de l’Euphormion de Jean Barclay, v. infra note [20]), violente satire contre les jésuites.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 21 avril 1643. Note 19

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0080&cln=19

(Consulté le 20.04.2021)

Licence Creative Commons