À Charles Spon, le 8 avril 1653
Note [19]

Je n’ai pas trouvé la trace de ce François Roure, prédicateur de Provence, sans doute protestant, ni de son livre.

Au sens large, les Chananéens (parfois écrit Cananéens, par confusion avec les habitants de Cana) étaient les premiers habitants du pays de Chanaan, vaste territoire compris entre la mer à l’ouest et le Jourdain à l’est (les lointains ancêtres des Palestiniens d’aujourd’hui). Ils étaient les descendants de Cham (v. notule {c}, note [34], sur la triade 63 du Borboniana manuscrit). Les Hébreux les combattirent pour leur idolâtrie et pour la dépravation de leurs mœurs que les noms de deux de leurs cités ont rendue légendaire, Sodome et Gomorrhe. Guy Patin assimilait probablement les Chananéens de la Bible aux libertins de son époque. Sa mention des Chananéens « spirituels » deux phrases plus loin plaide en ce sens : il voulait parler des « libertins d’esprit », c’est-à-dire des athées (v. note [9], lettre 60).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 8 avril 1653. Note 19

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0309&cln=19

(Consulté le 02.07.2022)

Licence Creative Commons