À Claude II Belin, le 29 août 1636
Note [2]

Le Catelet est une commune de l’Aisne, à 20 kilomètres au nord de Saint-Quentin, sur l’Escaut. Après avoir pris La Capelle le 9 juillet (v. note [8], lettre 35), la puissante armée espagnole, commandée par Jean de Werth (v. note [5], lettre 38) et Piccolomini (v. note [12], lettre 418), s’était portée vers Le Catelet qui s’était rendu le 26 juillet. Le peuple de Paris vivait dans la crainte d’une invasion. Le 20 juillet avaient commencé à Notre-Dame les prières des quarante heures prescrites par l’archevêque, Jean-François de Gondi, pour le succès des armes du roi. Le 4 août, les Espagnols avaient passé la Somme. Le 6, ils avaient pris Roye et mis le siège devant Corbie (15 kilomètres à l’est d’Amiens) le 7, qui s’était rendue le 15. L’Oise était le seul obstacle naturel qui séparât encore les envahisseurs de Paris (R. et S. Pillorget).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 29 août 1636. Note 2

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0030&cln=2

(Consulté le 04.06.2020)

Licence Creative Commons