À André Falconet, le 6 mai 1659
Note [2]

Louis-Victor de Rochechouart (1636-Chaillot 1688), comte puis (en 1675) duc de Mortemart et de Vivonne, avait été l’un des six enfants d’honneur de Louis xiv. En 1654, il avait fait ses premières armes en Flandre sous Turenne. En 1663, il fut envoyé en Italie, prit part à la déplorable expédition de Gigeri dirigée par le duc de Beaufort, et devint en 1669 général des galères de la Méditerranée.

Vivonne suivit Beaufort à la non moins désastreuse entreprise de Candie (v. notes [1] et [3], lettre 968) et revint à la cour où sa sœur, Mme de Montespan, avait remplacé Mlle de La Vallière (v. note [12], lettre 735) dans les bras du roi. La guerre ayant été déclarée à la Hollande, il se distingua au passage du Rhin, puis au siège de Maastricht, et reçut en 1674 le gouvernement de la Champagne et de la Brie. En 1675 il fut nommé gouverneur et vice-roi de Sicile. Vivonne a laissé le souvenir d’un vaillant courtisan, mais fort débauché (G.D.U. xixe s.).

Mme de Sévigné (lettre 1002, à Bussy-Rabutin, le 22 septembre 1688, tome iii, page 357) :

« Vous savez la mort de votre ancien ami Vivonne ? Il est mort en un moment, dans un profond sommeil, la tête embarrassée et, entre nous, aussi pourri de l’âme que de du corps. »

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 6 mai 1659. Note 2

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0562&cln=2

(Consulté le 05.03.2021)

Licence Creative Commons