À André Falconet, le 30 octobre 1670, note 2.
Note [2]

Faute de se manifester ouvertement par une crise, c’est-à-dire en restant supprimée : v. note [9], lettre 131, pour l’aphorisme de Louis Duret sur le danger de la goutte supprimée. Nicolas Matthieu (v. note [29], lettre 273) était mort le jeudi 2 octobre 1670 et fut enterré le samedi 4 en l’église Saint-André-des-Arts (Comment. F.M.P., tome xv, page 394, Obitus Doctorum, v. note [5], lettre 967).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 30 octobre 1670, note 2.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0996&cln=2

(Consulté le 25/02/2024)

Licence Creative Commons