À Charles Spon, le 28 mars 1643
Note [24]

Celui que Guy Patin appelait Chalumeau (ici et ailleurs dans les lettres, v. note [3], lettre 409) est Antoine Chaumette (Chalmetus en latin, d’où probablement la francisation fautive de Patin), auteur d’un manuel chirurgical, édité pour la première fois en 1560 (Paris, in‑8o) et réédité à de multiples reprises, en latin et traduit en de nombreuses langues, sous le titre latin de Enchiridion practicum medico-chirurgicum… (v. supra note [23]) ou français d’Enchiridion ou Livret portatif pour les chirurgiens, contenant en bref les remèdes tant universels que particuliers des maladies externes. Auxquels est ajoutée de nouveau une méthode très approuvée pour guérir la vérole. Le tout composé par M. Antoine Chalmettes, chirurgien très expert, et de nouveau fidèlement traduit de latin en français (Lyon, Louis Cloquemin, 1572, in‑4o, Gallica).

Né à Vergesac dans le Velay (et non pas en Savoie comme disait Patin), Chaumette étudia la médecine d’abord à Montpellier sous Guillaume Rondelet et Antoine Saporta, puis à Paris sous Sylvius ; il opta cependant pour la chirurgie qu’il alla exercer au Puy. Son Manuel est une compilation, écrite avec beaucoup d’ordre et de clarté, de ce qu’il avait trouvé de meilleur dans les livres imprimés avant lui sur l’art chirurgical (Z. in Panckoucke).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 28 mars 1643. Note 24

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0079&cln=24

(Consulté le 16.09.2019)

Licence Creative Commons