À Charles Spon, le 18 juin 1649
Note [24]

« je te donne pour que tu me donnes, Caïphe et Hérode » : v. note [3], lettre 430, pour la source de ces deux vers qui attaquaient le roi de France et le pape, dans leur acharnement complice à tondre le Clergé de France.

Dans les Évangiles, Caïphe est le grand prêtre et souverain sacrificateur des Juifs, installé par les Romains, qui confondit le Christ devant le sanhédrin et le condamna à mort avec la bienveillante autorisation du préfet romain Pilate ; et Hérode, roi des Juifs à la fin du ier s. av. J.‑C., est accusé d’avoir été asservi à l’autorité de Rome et ordonné le Massacre des Innocents (v. notes [52], [53] et [54] du Borboniana 3 manuscrit), auquel le Christ nouveau-né échappa par miracle. Tous deux sont des symboles de collusion personnellement intéressée avec l’occupant.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 18 juin 1649. Note 24

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0183&cln=24

(Consulté le 21.06.2021)

Licence Creative Commons