À Charles Spon, le 24 avril 1657
Note [24]

Guy-Armand de Gramont (Paris 1637-Kreuznach, Rhénanie-Palatinat 1673), comte de Guiche (ou La Guiche), était le fils aîné du maréchal Antoine de Gramont (v. note [14], lettre 39). Brillant militaire, il participait alors à la dernière phase de la guerre franco-espagnole (1655-1659) et épousait Marguerite-Louise-Suzanne de Béthune (1642-1726). Le mariage ne fut pas heureux et le couple n’eut pas d’enfants. Le comte de Guiche fit partie de la bande libertine qui provoqua le scandale de Roissy en 1659 (v. note [3] lettre 562). Cela ne l’empêcha pas, la même année, de succéder à son père dans la charge de colonel des gardes françaises (G.D.U. xixe s. et R. et S. Pillorget). Guiche fut amant de Madame, Henrierre-Anne d’Angleterre et, dit-on, de Monsieur, Philippe d’Orléans, frère cadet de Louis xiv. La suite des lettres conte ses aventures et mésaventures de cour.

Mme de Sévigné (lettre 207, à Mme de Grignan, le 7 octobre 1671, tome i, page 361) :

« Le comte de Guiche est à la cour tout seul de son air et de sa manière, un héros de roman qui ne ressemble point au reste des hommes ; voilà ce qu’on me mande. »

La mère de la fiancée était née Charlotte Séguier, fille du chancelier ; son père était Maximilien iii-François de Béthune, duc de Sully (v. note [17], lettre 222), fils de Maximilien ii, marquis de Rosny, et petit-fils de Maximilien i de Béthune, baron de Rosny, duc de Sully, le ministre d’Henri iv.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 24 avril 1657. Note 24

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0478&cln=24

(Consulté le 24.11.2020)

Licence Creative Commons