Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Grotiana 1
Note [28]

La basilique Saint-Martin de Hal ou Halle, dans le Brabant flamand, construite au xive s., est toujours consacrée à la dévotion mariale.

V. note [24], lettre 97, pour l’Accomplissement des prophéties… (Sedan et Genève, 1624) du théologien protestant Pierre i Du Moulin (v. note [9], lettre 29). La suite (pages 168‑169) mérite aussi d’être transcrite :

« […] là vous verrez que souvent il appelle la Sainte Vierge Deam et Divam, mettant des femelles de Dieu à la païenne. {a} Saint Ignace Loyola, père et patron des jésuites, n’avait point encore fait de miracles, mais depuis peu, sa vertu diurétique s’est déployée, ayant tout nouvellement, par miracle, fait pisser une fille : c’est là le premier signe de la vertu, et est ce beau miracle imprimé tout de nouveau à Liège et à Saint-Omer, et s’est vendu à Paris à cri public. » {b}


  1. Dea et diva sont deux synonymes latins signifiant « déesse », mot qui n’appartient qu’aux religions polythéistes de l’Antiquité.

  2. Ignace de Loyola (mort en 1556, v. note [1], lettre 46) avait été canonisé en 1622 (ce qui exigeait l’accomplissement d’au moins deux miracles).

    Marie-France Claerebout, la très diligente correctrice de notre édition, a mis la main sur le Miracle fait par le bienheureux Père Ignace, fondateur de la Compagnie de Jésus, en la ville de Bourbourg, diocèse de Saint-Omer, le 25e de juiller de cette année 1610. Et authentiqué par Monseigneur {i} le Révérendissime du dit lieu. {ii}

    Pierre de L’Estoile en a parlé dans ses Registres-journaux (édition de Paris, 1881, tome 10, page 380) :

    « J’ai acheté ce jour même un miracle, imprimé ici, fait par le bienheureux Père Ignace, fondateur de la Compagnie de Jésus, en la ville de Bourbourg, diocèse de Saint-Omer, le 15e de juillet 1610, et authentiqué par M. le révérendissime du dit lieu, {iii} à Liège, par Leonard Steel ; jouxte la copie imprimée à Tournai.

    Le miracle est tel en substance : une fille ayant demeuré vingt-sept jours sans uriner, Théodore Rosnier, jésuite, lui apporta les reliques du béat {iv} Père Ignace dans une boîte bien scellée et cachetée ; lesquelles il lui pendit au col, lui ayant fait au préalable protester qu’au cas où le bon père Ignace la guérît, elle jeûnerait toutes les veilles de sa solennité, {v} se confesserait et communierait. Ce que ladite fille ayant promis et exécuté, aurait été, avec l’étonnement d’un chacun, pleinement guérie de ce ce mal et de tous les autres. On a depuis appelé ce miracle le Miracle pisseux.

    J’en ai payé deux sols, et l’ai inséré au paquet des fadaises superstitieuses de ce temps.

    Les reliques des saints ont été vénérables aux Anciens, et tout chrétien les doit révérer ; mais aujourd’hui, pour la plupart, c’est marchandise supposée, joint que les jésuites sont nouveaux saints qui n’ont guère fait de miracles en notre temps qu’à reculons, {vi} et desquels les reliques ne peuvent avoir grande vertu. »

    1. Jacques Blase (Blasæus), évêque de Namur (1597-1601), puis de Saint-Omer (1601 à 1618).

    2. Paris, Jean de Bordeaux, 1610, in‑8o de 8 pages, avec une médiocre gravure d’Ignace de Loyola, agenouillé devant un crucifix et priant : Domine quid volo extra te [Seigneur que désiré-je hormis vous ?].

    3. Le français courant préfère aujourd’hui « authentifier » à « authentiquer ».

      Bourbourg (v. note [6], lettre 124) appartenait au diocèse de Saint-Omer, alors suffragant de l’archevêché de Cambrai. Le révérendissime évêque de Saint-Omer était le franciscain Jacques Blaes (ou Blase).

    4. Bienheureux.

    5. La Saint-Ignace est fêtée chaque 31 juillet.

    6. A posteriori. V. note [14], lettre 81, pour le miracle accompli, de son vivant, par Ignace de Loyola sur une poule.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Grotiana 1. Note 28

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8200&cln=28

(Consulté le 04.12.2022)

Licence Creative Commons