À Charles Spon, le 1er juillet 1653
Note [3]

Maillé (Indre-et-Loire) se situe sur la rive droite de la Vienne, à cinq kilomètres en aval de son confluent avec la Creuse. Le château des Maillé-Brézé se trouvait à Brézé (Maine-et-Loire, dix kilomètres au sud de Saumur). Le roi avait permis à Claire-Clémence de Maillé-Brézé, princesse de Condé, alors fort malade à Bordeaux (v. note [5], lettre 310), de se rendre à Maillé. Elle ne quitta Bordeaux qu’à la fin de juillet après la reddition de la ville.

La lente est une variété de fièvre continue « qui vient d’obstruction et d’un feu caché qu’à peine le malade aperçoit, comme celle qui vient des pâles couleurs ; et elle devient continue lorsque le poumon, le foie ou la rate et autres parties nécessaires à la vie se corrompent en leur substance. Elle consume peu à peu le malade et diffère pourtant de l’ectique [v. note [26], lettre 104] en ce que l’ectique est sans pourriture » (Furetière). Une forme typique, dite fièvre lente nerveuse, était ce qu’on appelle aujourd’hui la fièvre typhoïde (v. note [1], lettre 717).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 1er juillet 1653. Note 3

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0321&cln=3

(Consulté le 17.05.2021)

Licence Creative Commons