À André Falconet, le 3 mars 1665
Note [3]

V. note [3], lettre 55, pour les chambres de l’édit (qui furent supprimées par un édit du 4 février 1669). Sous Henri iv, l’édit de Nantes (13 avril 1598) avait accordé la liberté politique et religieuse aux protestants de France. Sous Louis xiii, le 28 juin 1629, l’édit d’Alais (ou Alès, v. note [15], lettre 13) en avait révoqué les clauses militaires, interdisant aux réformés de tenir des places fortes (comme l’avait été La Rochelle). Depuis 1660, Louis xiv menait une politique de conversion forcée des protestants qui aboutit à l’édit de Fontainebleau (18 octobre 1685) révoquant entièrement celui de Nantes.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 3 mars 1665. Note 3

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0814&cln=3

(Consulté le 16.04.2021)

Licence Creative Commons