À François Citois, le 7 juin 1639
Note [3]

François Citois eut trois fils, prénommés François, Joseph et Jean. L’aîné, François, devint chanoine. L’un des deux autres fut premier commis de Nicolas Le Bailleul, surintendant des Finances ; au printemps de 1645, il a été destinataire d’une épître en vers de Boisrobert (v. note [9], lettre 403) : épître xi, pages 95‑98 de l’édition établie par Maurice Cauchie (tome i, Paris, Hachette, 1921), dont la note 1 nous a procuré ces précisions. On ignore lequel des trois avait rendu un service à Guy Patin, qui lui en savait si profondément gré.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À François Citois, le 7 juin 1639. Note 3

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1036&cln=3

(Consulté le 19.09.2020)

Licence Creative Commons