À Thomas Bartholin, le 1er avril 1669
Note [3]

« la vie est courte et nous interdit les longues espérances », référence à Horace (v. note [12], lettre 98) qui semblait alors hanter l’esprit de Guy Patin (v. note [3] de sa lettre du 28 février précédent).

V. notes :

  • [1], lettre 929, pour les Apologiæ pro Galeno [Apologies pour Galien] de Caspar Hofmann (Lyon, 1668) ; Patin, leur éditeur, n’en était pas peu fier, tout en en donnant curieusement toujours le titre au singulier ;

  • [2], lettre latine 127, pour le Celse de Johan Rhode (mort en 1659) que Thomas Bartholin ambitionnait d’éditer, mais qui n’a jamais vu le jour ;

  • [20], lettre de Charles Spon, datée du 28 août 1657, pour le projet de Jacques Mentel (v. note [6], lettre 14), qui a connu le même sort.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Thomas Bartholin, le 1er avril 1669. Note 3

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1505&cln=3

(Consulté le 26.10.2020)

Licence Creative Commons