Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Borboniana 2 manuscrit, note 34.
Note [34]

La France avait connu deux événements politiques majeurs en 1630 :

  • à l’extérieur, l’invasion du Piémont et de la Savoie avait menacé directement le Milanais espagnol, jusqu’à la levée du siège de Casal, le 26 octobre, avec la spectaculaire intervention de Mazarin, émissaire du pape Urbain viii, qui rétablit une paix fragile (v. note [6], lettre 53), et pouvait justifier le propos de l’Espagnol et la réponse du Français ;

  • à l’intérieur, les vives rivalités de pouvoir avaient abouti à la Journée des Dupes (11 novembre), qui installa Richelieu principal ministre de Louis xiii et anéantit l’influence pro-espagnole de Marie de Médicis sur son fils (v. note [10], lettre 391).

L’année 1631 fut marquée par la paix de Cherasco (6 avril), qui mit fin à la guerre d’Italie, et par l’exil définitif de la reine mère, hors du royaume de France (18 juillet).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Borboniana 2 manuscrit, note 34.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8203&cln=34

(Consulté le 21/02/2024)

Licence Creative Commons