À Charles Spon, le 13 mars 1657
Note [39]

Clarissimi et præcelentissimi Doctoris Abu Ali Ibn-Tsina, qui hactenus perperam dictus est Avicenna, Canon medicinæ, interprete et scholiaste Vopisco Fortunato Plempio. Tom. i, librum primum et secundum Canonis exhibens, atque ex libro quarto tractatum de febribus.

[Canon de la médecine du très illustre et très éminent Abu Ali Ibn Sina, qu’on a jusqu’ici appelé par erreur Avicenne, {a} dans la traduction et avec les annotations de Vopiscus Fortunatus Plempius. {b} Tome i, qui contient les premier et second livres du Canon, et le traité des fièvres tiré du quatrième livre]. {c}


  1. V. note [7], lettre 6.

  2. Vopiscus Fortunatus Plempius a correspondu avec Guy Patin.

  3. Louvain, Hieronymus Nempæus, 1658, in‑fo en deux volumes : 1o. livre premier du Canon (432 pages) ; 2o. livre deuxième (311 pages) et partie du livre quatrième consacrée fièvres (71 pages) ; il n’y a pas eu d’autre tome.

Plempius avait travaillé à partir de manuscrits arabes que son ami le mathématicien hollandais Jacob Golius (v. note [5], lettre latine 66) avait rapportés de son périple au Proche-Orient (1622-1629). V. note [11], lettre 11, pour les deux éditions latines complètes des œuvres médicale d’Avicenne, qui faisaient alors autorité (Venise, 1555 et 1564).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 13 mars 1657. Note 39

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0469&cln=39

(Consulté le 02.02.2023)

Licence Creative Commons