À Jean Vassan de Saint-Paul, le 8 novembre 1643
Note [4]

Daniel Heinsius avait publié une tragédie intitulée Herodes infanticida [Hérode l’infanticide] (Leyde, Elsevier, 1632, in‑8o) où il mêlait bizarrement le sacré et le profane, la doctrine biblique et la mythologie profane (Michaud). Jean-Louis Guez de Balzac l’avait critiquée dans un Discours sur une tragédie de Monsieur Heinsius, intitulée Herodes infanticida (Paris, Pierre Rocolet, 1636, in‑8o).

Pour Ménage, je n’ai rien trouvé d’autre sur le sujet que la Claudii Salmasii ad Ægidium Menagium epistola super Herode infanticida, Heinsii tragœdia et censura Balsacii [Lettre de Claude i Saumaise à Gilles Ménage sur l’Hérode infanticide, tragédie de Daniel Heinsius, et la censure de Balzac] (Paris, Vve de M. Dupuis, 1644, in‑8o).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Jean Vassan de Saint-Paul, le 8 novembre 1643. Note 4

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0096&cln=4

(Consulté le 13.05.2021)

Licence Creative Commons