À Hugues II de Salins, le 30 juillet 1655
Note [4]

« rien de tel [qu’une nouvelle édition] n’est à attendre de lui. »

Jean ii Des Gorris (Gorræus), fils de Jean i (v. note [50], lettre 104) et père de Jean iii (v. note [3], lettre 225), devait alors avoir plus de 90 ans. Il avait réédité et augmenté les œuvres de son père :

Ioannis Gorræi Medici Parisiensis Opera.
Definitionum Medicarum libri xxiiii. a Ioanne Gorræo Filio, Ludovici xiii. Francorum et Navarrorum Regis Medico ordinario locupletati et accessione magna adaucti. Accesso significatur his ad margines notulis “ ”.
Nicandri Theriaca et Alexipharmaca cum Interpretatione et Scholiis eiusdem I. Gorræi Parisiensis.
Hippocratis Libelli de Genitura, de Natura pueri, Iusiurandum, de Arte, de Prisca Medicina, de Medico, eodem I. Gorræo Interprete cum Annotationibus et aiectis unicuique libello brevibus Scholijs.
Formulæ remediorum quibus vulgo Medici utuntur Authore Petro Gorræo Bituricensi
.

[Œuvres de Jean Des Gorris, {a} médecin de Paris. Vingt-quatre livre de Définitions médicales que Jean Des Gorris, {a} son fils, médecin ordinaire de Louis xiii, roi de France et de Navarre, a enrichis et augmentés d’une grande extension, laquelle est marquée par les signes “ ” imprimés dans les marges.
La Thériaque et l’Alexipharmaque de Nicandre, {b} avec la traduction et les scolies du dit J. Des Gorris natif de Paris.
Les petits livres d’Hippocrate sur la Reproduction, la Nature de l’enfant, l’Art, la Médecine ancienne, le Médecin, et son Serment, {c} dans les traductions du dit J. Des Gorris, avec les annotations et les brèves scolies qu’il a ajoutées à chacun d’eux.
Les Formules des remèdes que les médecins emploient communément, par Pierre Des Gorris, {d} natif du Berry]. {e}


  1. Jean i.

  2. Jean ii.

  3. Nicandre de Colophon, médecin et poète grec du iie s. av. J.‑C.

  4. Serment que ne prêtaient pas alors les médecins français, v. note [8], lettre 659.

  5. Père de Jean i.

  6. Paris, Societas Minima, 1622, in‑fo.

    Le privilège daté de Paris, le 20 février 1622, donne la composition de la « petite Société » de libraires qui a produit ce livre : Sébastien Chappelet, Joseph Cottereau, Abraham Pacard, Jacques Quesnel, Denis Moreau et Samuel Thiboust.


Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Hugues II de Salins, le 30 juillet 1655. Note 4

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0409&cln=4

(Consulté le 12.08.2022)

Licence Creative Commons