À Charles Spon, le 17 juillet 1657
Note [4]

V. note [12], lettre 392, pour le Cl. Salmasii epistolarum liber primus… [Premier livre des lettres de Claude i Saumaise…].

Son éditeur, Antoine Clément (Antonius Clementius, Zierikzee, Zélande 1620-ibid. 1657) était fils d’un pasteur français de même prénom, émigré dans les Provinces-Unies, et de Catherine de Wale, sœur du médecin hollandais Jan de Wale (v. note [6], lettre 191). Après des études menées à l’Université de Leyde, il s’était consacré aux travaux littéraires. Il a aussi édité la Metaphysica du philosophe et théologien écossais Robert Baronius (1657) et, croit-on, préparé une édition de Plaute qui n’a pas vu le jour (Paquot, tome iii, page 115). La mort empêcha aussi Antoine Clément de publier le second livre des épîtres de Saumaise (v. note [3], lettre latine 66).

Dans la liste des Libri, quorum mihi usus fuit in hoc opere recognoscendo [Livres que j’ai utilisés pour établir cet ouvrage] de son Celse (Leyde, 1657, v. note [20], lettre de Charles Spon le 28 août 1657), parmi les personnes que Johannes Antonides Vander Linden remercie pour l’aide qu’elles lui ont procurée, se lit le nom de :

D. Antonius Clementius, ο μακαριτης, Cl. D. Walæi ex sorore nepos, juvenis doctus, probus, pius, et, si fata sivissent, longiore vita dignus.

[feu M. Antoine Clément, neveu par sa mère du très distingué M. de Wale, savant jeune homme, honnête et pieux, qui aurait été digne d’une plus longue vie si la volonté divine le lui avait permis].

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 17 juillet 1657. Note 4

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0487&cln=4

(Consulté le 16.02.2020)

Licence Creative Commons