À Johannes Antonides Vander Linden, le 1er novembre 1663
Note [4]

En 1663, Anton Deusing a publié trois livres polémiques contre Sylvius (Frans de Le Boë, v. note [13], lettre 759) :

  • In sylvam echo. Seu Sylvius heautontimoroumenos. Cum Appendice des Bilis et Hepatis usu : Itemque Exercitatione Utrum Medicina sit Scientia, an Ars ; Sylvanæ vitiligationi opposita [Écho contre la forêt. Ou Sylvius qui se punit lui-même. Avec un appendice sur la fonction du foie et de la bile ; de même qu’un essai sur la question de savoir si la médecine est une science ou un art. Opposé à la querelle de Sylvius] (Groningue, Johann Collen, 1663, in‑16o) ;

  • Disquisitio Anti-Sylviana de calido innato et aucto in corde sanguinis calore ; qua celeberrimi viri Francisci Sylvii suspiciones, opiniones, ac conjecturæ, ut ab ipso dicuntur, quin imo veræ ineptiæ ejus et nugæ ad libellam veritatis expenduntur, excutiuntur ac refutantur [Recherche anti-sylvienne sur la chaleur innée et la chaleur accrue du sang dans le cœur ; où sont pesés à l’aune de la vérité, épluchés et réfutés les soupçons, les opinions et les conjectures du très célèbre Franciscus Sylvius, comme lui-même les dit, et même ses véritables inepties et sornettes] (Groningue, Franciscus Bronchorstius, 1663, in‑16o) ;

  • Disquisitio Anti-Sylviana de motu cordis et arteriarum. Qua Celeberrimi Viri Francisci Sylvii Med. Doct. et Prof. Ineptiæ et Nugæ ad Libellam Veritatis expenduntur, excutiuntur, ac refutantur [Recherche anti-sylvienne sur le mouvement du cœur et des artères, qui pèse à l’aune de la vérité, épluche et réfute les inepties et les sornettes du très célèbre Jacobus Sylvius, docteur et professeur de médecine] (id et ibid. 1663, in‑16o).

Une troisième Disquisitio Anti-Sylviana de Deusing a paru en 1664 (id et ibid. in‑12o), de Signo febrium pathognomonico… [Sur le signe pathognomonique (suffisant au diagnostic) des fièvres…].

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johannes Antonides Vander Linden, le 1er novembre 1663. Note 4

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1297&cln=4

(Consulté le 28.09.2020)

Licence Creative Commons