À Charles Spon, le 10 mai 1652
Note [42]

La traduction de Lucien de Samosate (v. note [14], lettre 41) par Nicolas Perrot d’Ablancourt, fut publiée à Paris en 1654 chez Augustin Courbé en deux volumes in‑4o. V. notes [8] et [9] du Borboniana 7 manuscrit pour plusieurs citations de cet ouvrage, à tenir pour une adaptation fort édulcorée du virulent scepticisme de Lucien à la foi chrétienne.

Il avait déjà fait paraître : Les Commentaires de César (Paris, 1650) ; une édition des Annales de Tacite (Paris, 1640), et de sa Germanie avec la Vie d’Agricola (Paris, 1646).

Flavius Arrien (Arrianus ou Arrian), historien grec né à Nicomédie (Bithynie) vers 105 apr. J.‑C., est surtout connu comme historien d’Alexandre, dont il a retracé l’expédition en sept livres, intitulés l’Anabase (Anabasis Alexandrou [L’expédition d’Alexandre]). Perrot d’Ablancourt l’avait traduite : Les Guerres d’Alexandre (Paris, veuve de Jean Camusat et Pierre le Petit, 1646, in‑8o de 500 pages ; 2e édition ibid. Augustin Courbé, 1651, in‑8o de 494 pages).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 10 mai 1652. Note 42

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0286&cln=42

(Consulté le 04.12.2022)

Licence Creative Commons