À Jean-Baptiste de Salins, le 28 mars 1651
Note [5]

« (qu’il me soit permis d’insister sur cette profonde vérité) bien que “ la multitude des médicaments soit la fille et l’embryon de l’ignorance ” [Francis Bacon, v. note [23], lettre 601]. »

Pour railler le Midi, le pays d’Ousias rappelle celui d’Adieusias, {a} mais on en trouve une explication différente sous la plume du citoyen Chantreau, « envoyé en commission secrète en 1792, par le ministère des Affaires étrangères, pour visiter les frontières de l’Espagne et s’assurer des dispositions des Catalans sur notre Révolution » : {b}

« Ce qui m’a beaucoup amusé, ce qui a provoqué le rire de nos Français, qui rient de si bon cœur, ce sont les pages des Ousias et leur costume. On donne le titre d’Ousia en Espagne à la noblesse du second rang, c’est-à-dire à tous ceux qui ne sont pas grands d’Espagne ou n’en ont point les prérogatives, et il n’y a point de gentillâtre qui ne prétende à l’Ousia. Le titre est commun au mari et à la femme ; toute dame ainsi titrée ou qui prétend l’être se fait précéder, quand elle sort à pied, par un personnage grotesque qu’elle appelle son page, […]. » {c}


  1. V. note [2], lettre 397.

  2. Lettres écrites de Barcelone à un zélateur de la liberté qui voyage en Allemagne ; Ouvrage dans lequel on donne des détails, 1o. sur l’état dans lequel se trouvaient les frontières d’Espagne en 1792, sur le cordon qu’on y a formé et les préparatifs de guerre qu’on prétend y avoir été faits ; 2o. sur les Émigrés dans ce pays, sur l’accueil qu’il y reçoivent et leurs menées, avec plusieurs anecdotes à ce sujet. Auxquels on a joint quelques réflexions et des détails philosophiques sur les mœurs, usages et opinions des Espagnols, etc. etc. (Paris, Buisson, 1792, in‑8o, pages 180‑181).

  3. Suit la description du pitoyable page.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Jean-Baptiste de Salins, le 28 mars 1651. Note 5

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0260&cln=5

(Consulté le 04.10.2022)

Licence Creative Commons