À Johann Georg Volckamer, le 24 décembre 1649, note 5.
Note [5]

Giulio Jasolini (Julius Jasolinus), professeur d’anatomie et de chirurgie à Naples au xvie s., a publié :

  • Iulii Iasolini Hipponiatæ Medici Quæstiones anatomicæ, et Osteologia parva. Cuncta in hoc libello contenta sequenti pagina indicabit,

    [Questions anatomiques et petite Ostéologie de Julius Jasolinus, médecin natif d’Hipponia. {a} La page suivante indiquera au lecteur tout ce que contient ce petit livre] ; {b}

  • De Aqua in pericardio quæstio tertia. Adiecimus huic Tractatum sive quæstionem de poris colidochis, et vesica fellæa pro Gal. adversus neotericos anatomicos : in qua plura a nobis nuper observata extant Nova methodus medendi carunculas in vesicæ ductu obortas de veterum mente elucescit,

    [Troisième question sur l’eau dans le péricarde. Nous y avons adjoint un traité ou question sur les canaux et la vésicule biliaires, pour défendre Galien contre les anatomistes modernes ; plusieurs de nos récentes observations y sont exposées. Une méthode nouvelle pour soigner les excroissances qui se développent dans l’urètre commence à voir le jour en suivant la pensée des anciens] ; {c}

  • De Rimedi naturali che sono nell’isola di Pithecusa ; hoggi detta Ischia. Libri due di Giulio Iasolini Filosfo et Medico in Napoli. Nelli quali si dimostrano molti rimedi naturali, dal detto autore nuovamente ritrovate, oltre quelli, che lasciarono scritti gli antichi. Con molte esperienze, et historie, dal medesimo osservate…

    [Des Remèdes naturels qui se trouvent en l’île de Pithecusa, aujourd’hui appelée Ischia. Deux livres {d} de Giulio Jasolino, philosophe et médecin de Naples. Où sont présentés de nombreux remèdes naturels que l’auteur a récemment retrouvés, outre ceux que les anciens écrivains ont omis. Avec de nombreuses expériences et observations qu’il a lui-même recueillies…] {e}


    1. San Vito sullo Iono (Calabre), en me fiant à une note manuscrite portée à côté du titre, qui se réfère aux essais de Claude i Saumaise sur Solin (v. note [6], lettre 52).

    2. Naples, Horatius Salvianus, 1573Naples, Horatius Salvianus, 1573, in‑8o.

    3. Ibid. et id. 1576, in‑8o, augmentation d’un traité qui se trouvait déjà dans la référence précédente ; réédition par Marco Aurelio Severino (v. supra note [3]), avec les autres questions anatomiques de Jasolini, à Francfort, Hermannus a Sande, 1668, in‑4o.

    4. Que Guy Patin appelait ici Opuscula [Opuscules].

    5. Naples, Gioseppe Cacchii, 1588, in‑4o de 381 pages (dont je n’ai pas trouvé d’édition en allemand).

Johann Georg Volckamer a réuni les ouvrages anatomiques de Jasolini dans son Collegium anatomicum (Hanovre, 1654, v. note [4], lettre latine 157).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johann Georg Volckamer, le 24 décembre 1649, note 5.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1049&cln=5

(Consulté le 01/03/2024)

Licence Creative Commons