Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Patiniana I‑2 (1701)
Note [57]

Le Patiniana donnait son nom espagnol, El Draque (surnommé El Dragon [Le Dragon]), à sir Francis Drake (Tavistock, Devon vers 1540-Portobello, Panama 1596), illustre corsaire, vice-amiral explorateur et politique anglais. Il repoussa l’invincible Armada en 1588 (v. note [8] du Borboniana 10 manuscrit), mais son exploit le plus célèbre fut d’accomplir la première circumnavigation dont le capitaine fût revenu vivant : parti de Plymouth pour y revenir aux deux dates ici indiquées par le Patiniana (à quelques jours près selon les historiens modernes).

Le Portugais Fernand de Magellan, parti de Séville le 10 ao*ut 1519, avait précédé Drake, mais il était mort en 1521 aux Philippines, laissant à son second le soin de continuer le voyage : Juan Sebastian del Cano (ou Elcano) n’était pas vénitien, mais espagnol, natif de Getaria (Pays basque), en 1476 ; de retour en Espagne le 6 septembre 1522, il périt en 1526 dans l’océan Pacifique lors d’un voyage ultérieur.

Cet article du Patiniana figure dans le manuscrit de Vienne (pages 46‑47).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Patiniana I‑2 (1701). Note 57

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8197&cln=57

(Consulté le 06.10.2022)

Licence Creative Commons