À André Falconet, le 15 août 1659
Note [7]

« et qui forcent ces compagnons à ne plus parler ».

Le Huitième écrit des curés de Paris, ou Réponse à l’écrit du P. Annat intitulé Recueil de petites faussetés et impostures contenues dans le Journal… et le Neuvième écrit des curés de Paris, ou Seconde partie de la réponse au P. Francois Annat… ont été publiés en juin 1659 (sans lieu, ni nom) ; ils répondaient à l’opuscule du P. Annat, s.j., intitulé Recueil de plusieurs faussetés et impostures contenues dans l’imprimé qui a pour titre Septième écrit des curés, ou Journal… (1659, Florentin Lambert, 1659, in‑4o), qui avait lui-même répliqué au Septième écrit des curés de Paris, ou Journal de tout ce qui s’est passé tant à Paris que dans les provinces sur le sujet de la morale et de l’Apologie des casuistes… paru en février 1659 (sans lieu, ni nom) ; v. note [18], lettre 546, pour l’Apologie des casuistes du P. Pirot, s.j., qui avait allumé la polémique.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 15 août 1659. Note 7

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0573&cln=7

(Consulté le 15.04.2021)

Licence Creative Commons