À Sebastian Scheffer, le 24 mai 1665
Note [7]

Page 254 (Paris, 1646), livre ii, chapitre lxxv, De Cubebis [Les Cubèbes (graines aromatiques venues de Java, ressemblant au poivre, autrement nommées piper cubeba), dont le nom vient du mot arabe kebaba], ligne 25 (§ 3), ajouter satis illi fuit [il s’est contenté] dans :

Hæc ακριβεια cum videretur Lobelio nimia, [satis illi fuit] cal. et siccas dixisse…

[Cette précision semblant excessive à Lobelius, {a} il a dit (il s’est contenté de dire) qu’elles {b} sont chaudes et sèches…].


  1. Matthias de Lobel, v. note [3], lettre 42.

  2. Les cubèbes.

L’édition de Francfort (1667, page 204) a appliqué cette correction.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Sebastian Scheffer, le 24 mai 1665. Note 7

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1384&cln=7

(Consulté le 28.11.2022)

Licence Creative Commons